> ^~*[] []*~^ >

Article sur une habitude dont on ne fait pas attention

Article sur une habitude dont on ne fait pas attention. Quand on fait craquer ses articulations, faisant ainsi exploser les petites bulles de gaz qui se forment lorsqu'on se

 
LinkBack
  #1  
04-07-2012, 07:38 PM
 
: Mar 2010
: 64,439
: 82
  has much to be proud of  has much to be proud of  has much to be proud of  has much to be proud of  has much to be proud of  has much to be proud of  has much to be proud of  has much to be proud of
 Article sur une habitude dont on ne fait pas attention

Article sur une habitude dont on ne fait pas attention.


Quand on fait craquer ses articulations, faisant ainsi exploser les petites bulles de gaz qui se forment lorsqu'on se tord les doigts, risque-t-on de finir avec des mains ronges par larthrite? Cest la question que se posait un chercheur californien, aprs des annes passes entendre que oui, raconte Pierre Barthlmy sur LeMonde.fr. Pour en tre sr, rien de mieux que de faire un test. En se prenant soi-mme comme cobaye.

Lallergologue Donald Unger a ainsi expliqu dans une correspondance publie en 1998 par la revue spcialise Arthritis and Rheumatism la faon dont il a procd.

Pendant cinquante ans, l'auteur a fait craquer les articulations des doigts de sa main gauche au moins deux fois par jour, en ne touchant pas celles de sa main droite afin qu'elle serve de contrle. Par consquent, les articulations de la main gauche ont craqu au moins 36.500 fois, pendant que celles de la droite n'ont craqu que rarement et de manire spontane. A la fin des cinquante annes, ses mains ont t compares pour juger de la prsence ou non d'arthrite.

Pierre Barthlmy rapporte le rsultat:

Aucun signe d'arthrite et pas de diffrence entre les deux mains.

Pour cette exprience, Donald Unger avait remport en 2009 un prix IgNobel de mdecine (se prononce Ignobeul, littralement les Ignobles), prix rcompensant les recherches improbables, comme celles sur les vaches prnom ou les soutien-gorge option masque gaz.

Mais dautres tudes (faites sur un chantillon plus important que cinq doigts) ont corrobor les conclusions de Donald Unger. Le Journal of the American Board of Family Medicine a ainsi publi en 2011 des travaux sur un lien ventuel entre le craquage de doigts et larthrite. Dans les chantillons tudis, composs de personnes ges de 50 ans 89 ans, un historique de craquage quelle que soit la dure et la force de cette habitude ne semble pas avoir dimpact sur larthrite des mains.

Mais le fait que ces connaissances nouvelles clairent le sujet ne garantit pas que les parents ne diront plus leurs enfants de ne pas se faire craquer les doigts. Les clichs sont tenaces, rappelle Pierre Barthlmy:

On a beau savoir depuis les annes 1930 [que la forte teneur en fer des pinards est] une lgende due une erreur de virgule qui, mal place, a multipli par dix la teneur en fer de cette plante potagre, l'exemple de Popeye lequel, pour avoir sa dose, aurait mieux fait de mcher les botes de conserve plutt que leur contenu a toujours des rpercussions dans le cercle familial
...



,
bonne lecture



:


« | »

: 1 ( 0 1)
 


Privacy Policy |

free counters

Sitemap

05:17 AM.

- -

Powered by vBulletin™ Version 3.8.7
Copyright © 2017 vBulletin Solutions, Inc. All rights reserved.
SEO by vBSEO

Security team