> > 2017 sat 2017

: 14 .

...

 
LinkBack
  #1  
10-25-2012, 03:14 PM
 
: Mar 2010
: 64,439
: 82
  has much to be proud of  has much to be proud of  has much to be proud of  has much to be proud of  has much to be proud of  has much to be proud of  has much to be proud of  has much to be proud of
 : 14 .

<div>
... :
1- .
2- .
3- .
4- " "
5- .

... ... 14 " " !
-- --

RIDHA GRIRA, L'HOMME CLÉ DU 14 JANVIER 2011 ?
**********************************************
<div align="left">
Une source proche du dossier a rcemment sorti un document, en confirmant son authenticit, comportant la transcription des communications qui ont eu lieu entre Ben Ali (B.A) et quelques Ministres Tunisiens et entre le Commandant de bord de lavion Prsidentiel M Moncef Chikhrouhou et le Ministre de la Dfense de l'poque Ridha GRIRA (R.G).

Tous ces vnements ont lieu dans la nuit du 14 au 15 janvier 2011, la nuit suivant le dpart de Ben Ali. Ci-dessous ces transcriptions:

A 3h02 du matin, Ben Ali appela lEx Premier Ministre Tunisien Mohamed Ghannouchi (M.G) :
B.A : Mohamed ! Je vous ai demand de repasser la tl ! Dites au peuple tunisien que vous comptez donner quelques prcisions au sujet de votre discours ! Dites aux gens que je rentre demain et que tout rentrera dans lordre ! Dites leur que je sais prsent qui a maniganc pour quon en arrive l !
M.G : Monsieur le Prsident ! Vous tes toujours Prsident de la Tunisie ! Cependant je ne pense pas que votre retour sera apprci par le peuple tunisien ! Il faut que vous passiez encore quelques temps en Arabie Saoudite le temps que a se calme !
B.A : Il nen est pas question ! Je vous ai dit que je rentre demain la premire heure ! Faites ce que je vous dis ! Cest moi le Prsident ! Cest moi le Prsident ! Vous tes o si Mohamed ?
M.G : On est tous runit au Ministre de lintrieur Monsieur le Prsident
B.A : Si Ridha est-il vos cts?
M.G : Oui Monsieur le Prsident
B.A : Passez le moi !
R.G : Monsieur le Prsident !
B.A : Si Ridha ! Dites moi ce qui se passe. Mohamed ma dit que la situation est trs grave !
R.G : Affirmatif Monsieur le Prsident ! Le pays et feu et sang. Des milices tirent sur des innocents. On ne sait pas do ils sortent ! Monsieur le Prsident je sens quil y a un complot dangereux qui se trame sur nos sols
B.A : Avez-vous pris contact avec Ali Sriati ?
R.G : Monsieur le Prsident ! Jai ordonn larrestation dAli Sriati !
B.A : Pourquoi avez-vous fait a ? Quest ce quil a encore fait ?
R.G : Je ne sais pas encore Monsieur le Prsident mais les R.M (Renseignements Militaires) sont en possession dinformations trs dlicates
B.A : Quels types dinformations Si Ridha ?
R.G : Je ne peux vous dire a au tlphone Monsieur le Prsident !
B.A : Dites moi Ridha ! Dites moi tout de suite ce vous avez trouv sur Ali
RG : Je ne peux pas Monsieur le Prsident ! Je nai plus confiance en personne. On est tous sur coute ici ! Vous le savez a !
B.A : Vous voulez dire quoi ?
R.G : Vous mavez bien compris Monsieur le Prsident !
B.A : Bon Ridha dites Mohamed que je rentre demain et que je vais remettre les pendules lheure.
R.G : Monsieur le Prsident ! Vous ne pouvez plus rentrer. Le pays risque de brler. Les gens pensent que vous avez fui le pays. Vous ne pouvez plus faire marche arrire. Attendez encore deux ou trois jours et on vous dira ce quil en sera Monsieur le Prsident !
B.A : Pas question ! Je rentre! Je rentre ! Je rentre !
R.G : Monsieur le Prsident ! Si vous rentrez, je serai obliger dassurer votre scurit ! Larme sera probablement obliger de tirer sur les gens et je ne veux en arriver l ! Je nai pas envie de tuer des innocents !
B.A : On en arrivera pas l ! Je vous le promets Ridha
A ce moment, Ben Ali raccrocha le tlphone.
A 5h18 du matin, le commandant Chikhrouhou (C) appela le Premier Ministre Tunisien :
M.C : Monsieur le Premier Ministre ! Je fais quoi ! Je suis toujours laroport ! Le Prsident ma donn lordre de ne pas bouger. Et ici, personne nest au courant de quoi que ce soit. Jtais avec Si Nabil (Nabil Chttaoui est lEx PDG de Tunisair) au tlphone et cest lui qui ma conseill de vous contacter.
M.G : je ne sais pas ! Je ne peux rien vous dire pour le moment ! Attendez ! Je vous passe Si Ridha le Ministre de la Dfense. Cest larme et sa tte Si Ridha qui contrlent le pays maintenant. Je vous le passe !
R.G : Si Moncef, quest ce qui se passe ? Quest ce quil y a ?
C : Monsieur le Ministre ! Dites moi ce que je dois faire ! Ça fait peu prs 5 heures que jattends et on ne ma toujours pas donn de consignes et ici, personne ne veut ravitailler lavion!
A ce moment, le Ministre de la Dfense sadressa aux prsents et leurs dits en ayant toujours le commandant au tlphone :
R.G : Messieurs ! Je vais donner lordre au commandant de rentrer sans le Prsident et jen assume lentire responsabilit
A ce moment l, une longue discussion a eu lieu avant que le Ministre de la Dfense ne reprenne la conversation :
RG : Moncef ! Prparez vous repartir. Je vais vous donner plus de dtails dici 10 mn. Faites le plein. Vous allez rentrer directement Tunis. Et surtout nen parlez personne mme pas au Prsident en personne ! Vous mavez bien compris Si Moncef?!
M.C : Oui Monsieur le Ministre !
RG : Donnez-moi un numro sur lequel je pourrai vous joindre !
M.C : toute de suite Monsieur le Ministre. Avez-vous de quoi noter Monsieur le Ministre ? !
R.G :

:
:



: 1 ( 0 1)
 


Privacy Policy |

Sitemap

11:45 AM.

- -

Powered by vBulletin™ Version 3.8.7
Copyright © 2018 vBulletin Solutions, Inc. All rights reserved.
SEO by vBSEO